Accueil

> Accueil

Imprimer cette page Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Sur le chemin de l’énergie de fusion

Iter en Provence, un projet de territoires

Qu’est-ce qu’un tokamak ?

ITER Robots 2013

ITER Robots 2014

ITER Robots 2015

ITER Robots 2016

ITER Robots 2017

Concours Arborium 2017

Concours Arborium 2016

Concours Arborium 2015

Arborium 2014

ITER Robots 2015

Epreuves de qualification
Collège Pesquier (Gardanne) Lycée Charles de Gaulle (Apt)
Collège Roger Carcassonne (Pélissanne) Lycée Saint-Louis-Sainte-Marie (Gignac la Nerthe)
Collège Roy d‘Espagne (Marseille) Lycée Philippe Girard (Avignon)
Collège Jean Bernard (Salon-de-Provence) Lycée L’empéri (Salon-de-Provence), Manosque
Collège Notre-Dame (La Tour d’Aigues) Lycée Antonin Artaud, Marseille

Collège Notre-Dame (La Tour d’Aigues)

Une programmation affûtée

Cette équipe constituée de neuf passionnés de programmation relève cette année encore le défi du concours ITER Robots. Forts du constat de l’année dernière, « nous avons complètement remanié notre système de guidage. Le nouveau programme est plus fiable » défend Thibault, programmateur et représentant de l’équipe du collège de Notre-Dame (La Tour d’aigues). Afin d’optimiser le système de déplacement du robot lors de ses trajectoires, « nous avons choisi un châssis constitué deux roues à chenilles motrices » ajoute-t-il. Questionnés par le jury, les collégiens expliquent : « ce type de châssis permet au robot de tourner sur son axe et lui garantit une meilleure stabilité. Nous avons de meilleures performances quant à la vitesse et à l’accélération du robot sur sa trajectoire ». S’agissant de la pince qui permettra de saisir la brique, les collégiens démontrent leur ingéniosité en présentant les différentes solutions envisagées : « nous avons écarté la piste du transpalette car la pince ne montait pas assez rapidement et présentait des problèmes de frottement. Nous avons finalement conclu d’équiper notre pince d’un capteur de pression ce qui était le meilleur moyen d’arriver à nos fins » termine Valentin, le concepteur de la pince.





Mise à jour : lundi 02 octobre 2017 | Mentions légales | Contact | Plan du site |