Accueil

> Accueil

Imprimer cette page Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Sur le chemin de l’énergie de fusion

Iter en Provence, un projet de territoires

Qu’est-ce qu’un tokamak ?

ITER Robots 2013

ITER Robots 2014

ITER Robots 2015

ITER Robots 2016

ITER Robots 2017

Concours Arborium 2017

Concours Arborium 2016

Concours Arborium 2015

Arborium 2014

ITER Robots 2013

Epreuves de qualification
Collège Pesquier, Gardanne Lycée Mendes France, Vitrolles
Collège Albert Camus, La Tour d‘Aigues Lycée Craponne, Salon-de-Provence
Collège Pierre Girardot, Sainte-Tulle Lycée des Iscles (classe de Seconde), Manosque
Collège du Roy d‘Espagne, Marseille Lycée des Iscles (classe de Première), Manosque
Collège de la Capelette, Marseille Lycée Antonin Artaud, Marseille
Lycée Thiers, Marseille
Lycée Duby, Luynes
Lycée d‘Altitude, Briançon

Lycée des Iscles (classe de Seconde), à Manosque– 12 avril 2013

Après avoir réalisé une présentation du projet ITER et du principe de l’énergie de fusion, les cinq élèves de seconde qui s’orientent en sciences de l’ingénieur, annoncent avoir réalisé deux robots, un par équipes. Ce qui leur permet d’aborder différentes solutions techniques et de multiplier les choix pour la finale en fonction des performances mises au point. « Pour assurer la précision de la trajectoire de l’un des robots, nous avons par exemple choisi de poser une cale à la place de la roue flottante à l’arrière » expose l’un d’entre eux tout en pointant l’objet du doigt. Les élèves présentent ainsi une panoplie de technologies mais sans avoir vraiment finalisé de projet. Leur engouement ne semble pas avoir fixé de limites à leur imagination. N’ayant pas été qualifiés, ils pourront toutefois en apporter la preuve lors d’une épreuve libre lors de la finale.





Mise à jour : jeudi 14 septembre 2017 | Mentions légales | Contact | Plan du site |