Accueil

> Accueil

Imprimer cette page Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Sur le chemin de l’énergie de fusion

Iter en Provence, un projet de territoires

Qu’est-ce qu’un tokamak ?

ITER Robots 2013

ITER Robots 2014

ITER Robots 2015

ITER Robots 2016

ITER Robots 2017

Concours Arborium 2017

Concours Arborium 2016

Concours Arborium 2015

Arborium 2014

ITER Robots 2013

Epreuves de qualification
Collège Pesquier, Gardanne Lycée Mendes France, Vitrolles
Collège Albert Camus, La Tour d‘Aigues Lycée Craponne, Salon-de-Provence
Collège Pierre Girardot, Sainte-Tulle Lycée des Iscles (classe de Seconde), Manosque
Collège du Roy d‘Espagne, Marseille Lycée des Iscles (classe de Première), Manosque
Collège de la Capelette, Marseille Lycée Antonin Artaud, Marseille
Lycée Thiers, Marseille
Lycée Duby, Luynes
Lycée d‘Altitude, Briançon

Lycée d’Altitude à Briançon, 12 mars 2013

C’est un robot un peu différent d’apparence qui a suscité la curiosité du jury : deux barres hautes ont été fixées à la perpendiculaire du chariot élévateur, surplombant ainsi deux autres barres identiques positionnées vers le bas : « en remontant sur le module, les barres inférieures le prennent en pince pour le bloquer contre les barres supérieures ». Une solution « ingénieuse » relevée par le jury qui les interroge alors longuement sur les raisons de ce choix : « lors des premiers essais on s’est vite aperçu que le chargement tombait lors du transport. On a réfléchi à une solution pour bloquer le module et éviter au robot de perdre son chargement le long du trajet n’oubliant pas d’ajouter un poids à l’arrière pour compenser cette charge supplémentaire.





Mise à jour : jeudi 14 septembre 2017 | Mentions légales | Contact | Plan du site |