Accueil

> Accueil

Imprimer cette page Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

A quoi sert le projet ITER ?

L’installation ITER sera-t-elle sûre ?

A propos des déchets nucléaires ?

ITER va consommer beaucoup d'électricité ?

La construction d'ITER a été décidée sans concertation ?

Pourquoi la France finance-t-elle à la fois ITER et le laser Mégajoule ?

ITER à Cadarache : un site adapté 

La protection de l’environnement 

Le budget d'Iter

L'impact d'Iter

Information et concertation

Questions - réponses

ITER à Cadarache

Est-ce que Cadarache est un site adapté pour accueillir Iter ?

De nombreuses études ont été réalisées comme le nécessitent les procédures réglementaires françaises pour la réalisation de ce type d’installation :

Les résultats de ces études ont montré que le site de Cadarache répond techniquement à toutes les exigences fixées par l’équipe internationale pour l’accueil d’Iter : capacités en eau, en électricité, environnement scientifique et industriel, dispositif d’accueil pour les chercheurs et leur famille…
Les atouts du site ITER à Cadarache sont aussi liés à la présence d’équipes scientifiques et aux infrastructures opérationnelles à proximité. Par exemple, concernant l’alimentation électrique, la ligne à simple circuit qui alimente l’installation Tore Supra depuis 1987, remplacée sur le même tracé par une ligne à double circuit et prolongée sur environ1 km, permettra de répondre aussi aux besoins du projet ITER.

La solution « routes » pour le transport des composants est-elle la meilleure ?

Toutes les solutions ont été étudiées en coopération avec les communes concernées et les services de l’Etat. C’est ainsi que le transport par voie navigable ou par voie aérienne y compris avec des ballons dirigeables n’ont pas été retenues pour des raisons techniques (capacité de levage actuellement limitée à 75 tonnes) et financières.

La meilleure solution pour transporter les composants de Fos à Cadarache, compte-tenu de leur taille (47 mètres pour les plus longs et 9 mètres pour les plus larges) ou de leur poids (600 tonnes pour les plus lourds), consiste à utiliser des routes existantes en aménageant certains tronçons. Cela permet de préserver au mieux le cadre de vie des habitants de la région et d’améliorer, autant que possible, la sécurité et les conditions de circulation en certains points.

Les aménagements envisagés concernent, pour l’essentiel l’élargissement de voies et le contournement de certaines communes (Lançon, Peyrolles-en-Provence, Berre l’étang…), le renforcement ou remplacements de ponts, l’aménagement de giratoires, l’élagage ou abattage d’arbres, l’enfouissement de lignes électriques et de téléphone…

Le projet d’itinéraire routier a été soumis à concertation puis à enquêtes publiques.
Le tracé définitif a été fixé à l’issue de ces procédures.

Mise à jour : jeudi 14 septembre 2017 | Mentions légales | Contact | Plan du site |