Itineraire News#66 9 septembre 2021
SOLENOIDE CENTRAL D'ITER

Premier module d'une pièce stratégique pour ITER

Très attendu, il est arrivé sur le site ITER !

Son arrivée était annoncée pour 1h20, il a finalement franchi les portes du site ITER avec 12 minutes d'avance à 1h08, ce jeudi 9 septembre.
La livraison du premier module d'un aimant très particulier - le solénoide central- constitue une étape importante pour le projet ITER. Ce convoi, qui a parcouru les 104 km de l'itinéraire ITER en quatre nuits, a été réglé comme du papier à musique.

Les cinq autres modules qui constitueront cet aimant sont attendus d'ici à 2024. Une fois assemblé, le solenoide central pèsera 1.000 tonnes et mesurera 18 m de haut, soit la hauteur d'un immeuble de 7 étages !

Le solénoide central sera constitué de six modules représentant un poids total de 1000 tonnes ! (c) IO

Sa mission : faire battre le coeur d'ITER
La fabrication par General Atomics des six modules du solénoïde compte parmi les réalisations les plus importantes, les plus complexes et les plus exigeantes jamais entreprises dans le monde des électro-aimants. Il aura fallu plus de dix ans pour concevoir, tester et mettre au point la technologie de cet aimant fourni par les Etats-Unis au programme ITER. Sa réalisation nécessite de longs traitements thermiques des câbles à des températures de 570° à 650°C ; ces mêmes câbles en niobium-étain mobilisent neuf usines de six pays. Ses structures d'ancrage sont dimensionnées pour résister à l'équivalent de deux fois la poussée d'une navette spatiale au moment du décollage.
Pièce maîtresse de la machine placée au centre du Tokamak, le solénoïde central génèrera le courant qui circulera dans le plasma participant à renforcer le confinement du plasma et à le chauffer.

 

ITER, UN GIGANTESQUE BANC D'ESSAIS

L'installation de recherche en cours de construction sur le site de Cadarache (commune de Saint-Paul-lez-Durance) constitue un banc d'essais unique au monde pour la conception, la fabrication et l'intégration des technologies et des matériaux d'un prototype pré-industriel de centrale à fusion. Les résultats du programme international ITER seront décisifs pour le développement d'une nouvelle source d'énergie abondante, sûre et plus respectueuse de la planète.


Vue générale du site ITER à Cadarache (mai 2021 (c) IO EJF Riche


Plus de 500 entreprises sont mobilisées par la construction d'ITER à Cadarache (c) IO EJF Riche

RETOUR EN IMAGES

Déjà 58 convois... et de nombreux autres attendus !
Les trois composants livrés sur le site ITER, entre le 23 août et le 9 septembre 2021, ont nécessité la mise en place d'une organisation logistique exceptionnelle par son ampleur. Chaque pièce est unique : qu'elle pèse 110 tonnes comme le premier aimant du solénoide central ou plus de 600 tonnes comme les secteurs de la chambre à vide ou encore qu'elle mesure plus de 9 mètres de large. Arrivant au port de Fos-sur-Mer en provenance de Chine, de Corée, d'Inde, du Japon, des Etats-Unis, de Russie et de pays européens, chaque convoi commence par la traversée de l'étang de Berre avant de se poursuivre avec un parcours terrestre de plus de 100 km pour rejoindre le site ITER.
A ce jour, cinquante huit convois ont été organisés sur l'itinéraire spécialement aménagé entre Berre l'Etang et le site de Cadarache à Saint-Paul-lez-Durance.


La largeur de l'itinéraire ITER... surveillée de près ! L'entretien des 104 km relève des missions de l'Agence ITER France


19 autres bobines sont attendues sur l'itinéraire ITER.


Elément du solénoide central... pour faire battre le coeur d'ITER. Le premier des six éléments est arrivé le 9 septembre à Cadarache


Au départ du Texas, un deuxième élément est prêt pour un long voyage avant de rejoindre le site ITER



Vous avez une question ? N'hésitez pas à l'envoyer à sylvie.andre@cea.fr
Pour s'abonner / se désabonner à Itinéraire News cliquer ici
Si vous n'arrivez pas à visualiser cet e-mail, vous pouvez le consulter en cliquant ici