Itineraire News#52 14 mai 2020
NEWS DE LA SEMAINE

Déchargement du cylindre de 77 tonnes au port de Fos-sur-Mer

77 tonnes sur l'itinéraire ITER

Le prochain convoi très exceptionnel transitera sur l'itinéraire ITER du 18 au 20 mai 2020.Il permettra de livrer un cylindre de 77 tonnes sur le site ITER. Ce composant, fabriqué par la Corée, fait partie intégrante du cryostat d'ITER. C'est cette énorme boite thermos de 16 000 mètres cubes qui permettra de maintenir à très basse température le cœur de la machine (-269 degrés).


Dimensions du composant
Longueur : 6,55 m
Largeur : 4,60 m
Hauteur : 4,58 m
Masse : 77 tonnes

 

CONVOI DU 18 AU 20 MAI 2020

Le 34ème convoi ITER transitera sur l'itinéraire ITER durant deux nuits du 18 au 20 mai 2020. Ce convoi permettra d'acheminer un composant nécessaire au fonctionnement du cryostat ITER.


Horaires prévisionnels (sous réserve des conditions météorologiques)

Nuit 1 : du 18 au 19 mai 2020


Berre l'Etang-La Roque d'Anthéron (22h-3h30)
•Berre l'Etang : départ du convoi à 22h
•La Fare-les-Oliviers : 22h30
•Lançon-de-Provence : 23h10-23h20
•Pélissanne (franchissement autoroute A7) : 23h30
•Lambesc : 00h15-2h10
•Vernègues (Cazan) : 2h30
•Charleval : 02h40
•La Roque d'Anthéron : 3h10
•Arrêt du convoi (stationnement) : 3h30

 

Nuit 2 : du 19 au 20 mai 2020
La Roque d'Anthéron - site ITER à Cadarache (22h-2h35)
Fermeture A51

 

•La Roque d'Anthéron : départ du convoi à 22h
•St Estève Janson : 22h20
•Le Puy Sainte Réparade (Les Goirands) : 22h40
•Meyrargues (franchissement de l'A51) : 22h55
•Peyrolles-en-Provence (piste de contournement) : 23h30-23h40
•Jouques (rond-point de Mirabeau) : 00h10
•Saint-Paul-lez-Durance : 02h10
•Arrivée sur le site ITER : 02h35


TRANSFERT MARITIME

Il lui aura fallu un peu plus d'un mois pour arriver en France à bord du navire Léo. Le composant attendu la semaine prochaine sur le site ITER est parti le 21 février du port de Busan en Corée du Sud, le cinquième port mondial en trafic de conteneurs situé dans une ville de plus de 3,7 millions d'habitants.
Au terme de son périple maritime, ce cylindre de 77 tonnes est arrivé à bon port à Fos-sur-Mer le 28 mars 2020 où il a été déchargé. Une fois installé sur une remorque montée à bord de la barge Libeccio, il a pu terminer son parcours maritime en franchissant le golfe de Fos, le canal de Caronte puis l'étang de Berre. Le 13 mai, la barge Libeccio accostait au port de la Pointe en empruntant la rampe spécialement aménagé pour le transfert des composants ITER ; vingt-quatre pieux en acier supportent cette superstructure de 600 m3 de béton armé constituée de 120 tonnes de pièces amovibles.

 

A bord du navire Léo. Déchargement du composant le 28 mars 2020.

Il lui aura fallu un peu plus d'un mois pour arriver en France à bord du navire Léo. Le composant attendu la semaine prochaine sur le site ITER est parti le 21 février du port de Busan en Corée du Sud, le cinquième port mondial en trafic de conteneurs situé dans une ville de plus de 3,7 millions d'habitants.
Au terme de son périple maritime, ce cylindre de 77 tonnes est arrivé à bon port à Fos-sur-Mer le 28 mars 2020.
Une fois installé sur une remorque montée à bord de la barge Libeccio, il a pu terminer son parcours maritime en franchissant le golfe de Fos, le canal de Caronte puis l'étang de Berre. Le 13 mai, la barge Libeccio accostait au port de la Pointe en empruntant la rampe spécialement aménagé pour le transfert des composants ITER. Vingt-quatre pieux en acier supportent cette superstructure de 600 m3 de béton armé constituée de 120 tonnes de pièces amovibles.

 


Chargement en Corée du Sud au port de Busan, le cinquième port mondial en trafic de conteneurs


A bord du navire, direction le port de Fos-sur-Mer


Fin du parcours maritime avec la barge Libeccio :  golfe de Fos, canal de Caronte puis étang de Berre. Le 13 mai, la barge Libeccio accostait au port de la Pointe sur la rampe spécialement aménagée pour les composants ITER (à droite sur la photo). Cette superstructure de 600 m3 de béton armé est constituée de 120 tonnes de pièces amovibles.


LE CRYOSTAT, UN THERMOS SUPERPUISSANT

Pièce essentielle pour ITER, aussi complexe que gigantesque, le cryostat doit isoler le système magnétique de la machine de l'environnement extérieur. D'une hauteur de 30 mètres et autant de diamètre, il constitue un composant hors norme avec un poids total de 3 850 tonnes. La partie basse fabriquée sur le site ITER sera installée dans la fosse du bâtiment tokamak le 26 mai 2020 soutenu par les ponts roulants tout au long de sa descente sur 30 mètres. Le cylindre supérieur a également été assemblé sur le site ITER ; cette pièce de 430 tonnes a été enveloppée dans un cocon pour la protéger des intempéries le temps de son stockage. Les 280 ouvertures faites dans le cryostat permettront de laisser passer des canalisations, des alimentations électriques, de chauffage ou encore de diagnostics. 

 


Socle sur lequel sera installée la base du cryostat



Transfert de la base du cryostat vers le bâtiment tokamak où il sera installé le 26 mai 2020.



Vous avez une question ? N'hésitez pas à l'envoyer à sylvie.andre@cea.fr
Pour s'abonner / se désabonner à Itinéraire News cliquer ici
Si vous n'arrivez pas à visualiser cet e-mail, vous pouvez le consulter en cliquant ici