Itineraire News#46 3 novembre 2019
ARRIVEE D'OUTILS SPECIAUX POUR ITER

A peine déchargés du BBC Ontario, les premiers éléments de la boite à outils d'ITER traversent l'étang de Berre à bord de la barge Beluga... juste avant les grosses averses qui ont frappé le sud de la France le 21 octobre 2019. 

Six outils de ce type ont été transférés par voie maritime du port de Berre vers Berre l'Etang entre le 18 et 25 octobre 2019. 

 

 Photos (c) Daher

PROCHAIN CONVOI SUR L'ITINERAIRE ITER : REPORT DU 30 OCTOBRE  AU 6 NOVEMBRE 2019

Le prochain convoi très exceptionnel ITER permettra d'assurer la livraison d'outils de manutention très exceptionnels par leur poids (de 125 à 132 tonnes). Deux remorques de plus de 17 mètres de long parcourront l'itinéraire ITER durant les nuits du 4 au 6 novembre 2019. Cet itinéraire a été spécialement aménagé sur 104 km ; son entretien est assuré par l'Agence ITER France. Au terme de trois nuits, ces éléments arriveront à Cadarache le 6 novembre 2019. Un autre convoi, destiné également au transport d'outillage, suivra dans les prochaines semaines.
Ce qui portera à quatre le nombre total de convois très exceptionnels organisés sur l'itinéraire ITER pour l'année 2019.


A bord du BBC Ontario à Fos-sur-Mer le 17 octobre 2019.


Positionnement de l'outillage venant de Corée sur sa remorque.

CALENDRIER DU 30 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2019

27ème convoi très exceptionnel ITER (octobre 2019)
Horaires prévisionnels (sous réserve des conditions météorologiques).

 

Empruntez les itinéraires de substitution et de contournement le temps de passage du convoi (fermeture des routes). 


Nuit 1 : du 28 octobre au 29 octobre 2019 (décalé au 30 octobre 2019 suite à un incident technique)
Berre l'Etang-La Roque d'Anthéron
• Berre l'Etang : départ du convoi à 22h30
• La Fare-les-Oliviers : 23h35
• Lançon-de-Provence : 00h10-00h25
• Pélissanne : franchissement A7 00h55
• La Barben : 01h50
• Lambesc : 02h40-03h55
• Arrêt du convoi à Lambesc (stationnement) : 04h10

 

Nuit 2 : reporté du 4 au 5 novembre 2019
Lambesc-Meyrargues

Lambesc : départ du convoi à 22h00
Vernègues : 22h20
Charleval : 22h40
La Roque d'Anthéron : 23h05-23h55
St Estève-Janson : 00h20
Le Puy-sainte-Réparade : 00h50
Meyrargues (arrêt du convoi) : 01h10

 

Nuit 3 : reporté du 5 au 6 novembre 2019
Meyrargues-Cadarache (site ITER)

Meyrargues : départ du convoi à 22h00
Autoroute A51 fermée aux automobilistes 21 h à 2h00 (empruntez les itinéraires de substitution)
Peyrolles : 22h30-23h00
Jouques (rond-point de Mirabeau) : 23h45
Traversée de l'autoroute A51 : 01h20 (sortie A51)
Saint-Paul-lez-Durance : 01h25
Arrivée sur le site ITER : 02h00

LA BOITE A OUTILS D'ITER

 

L'outillage pour l'assemblage des composants d'ITER est à l'image du projet : hors norme. La capacité de charge de l'outillage pourra atteindre 1 500 tonnes. Un défi en soi. (c) ITER

128 OUTILS SPECIFIQUES

D'un diamètre et d'une hauteur de trente mètres, le tokamak ITER intègre un grand nombre de sous-systèmes. Les dimensions et le poids des principaux éléments, les tolérances infimes et les opérations très précises qu'implique leur montage imposent une panoplie d'outils très spéciaux qui sont fournis, pour la plupart, par la Corée. Au total, 128 types d'outils spécifiques seront nécessaires pour assembler, soulever et placer les composants d'ITER à leur juste place. Les deux premiers éléments, qui transitent sur l'itinéraire ITER du 28 au 31 octobre 2019, entrent dans cette boite à outils spéciale : ils serviront au positionnement d'éléments de gros diamètre, tels que des aimants ou encore les morceaux de la chambre à vide (cf l'article Les grandes manoeuvres ci-dessous).
Sur le site ITER, les opérations d'assemblage vont s'organiser en plusieurs étapes. Il faudra procéder à des sous-assemblages de composants. La capacité de charge de l'outillage (de 500 tonnes à 1 500 tonnes) permettra de  manœuvrer des composants de 20 mètres de hauteur et pesant des centaines de tonnes avec la précision d'un horloger, de 2 à 3 millimètres. D'autres outils spécialisés seront mobilisés pour installer des composants internes. Le plus gros des outils permettra de réunir les neuf composants qui constituent la chambre à vide dont le poids total avoisinera les 3 800 tonnes.

 

LES GRANDES MANOEUVRES

Selon le calendrier d'ITER, les grandes manœuvres débuteront en 2020 sur le site de construction à Cadarache. Un appareil de levage spécifique est attendu sur le chantier d'ici à la fin de l'année 2019 pour manipuler, positionner et compresser la structure de l'aimant central (solénoïde central) qui mesure 18 mètres de haut. Le transfert du premier grand composant dans le cœur de la machine fait aussi partie des premières opérations programmées. En mars 2020, une pièce de 1 250 tonnes (la base du cryostat) doit être déplacée. Outre les outillages spécifiques, ce transfert mobilisera les quatre ponts roulants raccordés à quatre crochets de 375 tonnes installés dans le hall d'assemblage. Le positionnement des secteurs de la chambre à vide et des aimants (schéma ci-dessous) sera un défi logistique et technologique dans les prochaines années.


 


Schéma montrant la complexité et le rôle des différents outillages et instruments de levage nécessaires pour positionner les secteurs de la chambre à vide en phase d'assemblage (c) ITER.



Ici sur la photo, un des secteurs de l'enceinte à vide fabriqué à Ulsan en Corée du Sud (440 tonnes) déjà bien avancé (le secteur 6). Ce sera le premier d'une série de quatre qui quittera l'usine de fabrication du coréen Hyundai Heavy Industries pour rejoindre le site ITER à Cadarache.
Les cinq autres secteurs de la chambre à vide seront fournis par l'Europe. Indéniablement, ils constitueront les convois les plus impressionnants qui transiteront sur l'itinéraire ITER dans les prochaines années. (c) Hyundai Heavy Industries.



Vous avez une question ? N'hésitez pas à l'envoyer à sylvie.andre@cea.fr
Pour s'abonner / se désabonner à Itinéraire News cliquer ici
Si vous n'arrivez pas à visualiser cet e-mail, vous pouvez le consulter en cliquant ici