ITINERAIRE NEWS#17 21 mars 2014
L'INFO DE LA SEMAINE

Réglages en vue de la répétition générale.

800 tonnes sur les routes de Provence
La générale avant la répétition ! Le 19 mars 2014, tout est passé en revue une dernière fois avant de lancer les opérations tests à grande échelle sur l'itinéraire ITER sous le pilotage le secrétariat général de la zone de défense et de sécurité. Le séquençage des opérations, depuis l'assemblage de la remorque jusqu'au parcours routier découpé en trois nuits, en passant par l'arsenal administratif et juridique qui encadre la phase maritime comme la phase terrestre. Près de 200 personnes sont mobilisées par l'organisation et le suivi de cette dernière opération test sur l'itinéraire ITER avant le passage des premiers convois réels.
Pour sa part, la cellule de coordination de l'itinéraire ITER a confirmé que les derniers travaux visant à faciliter encore plus le passage du convoi étaient sur le point de se terminer avec la fin de l'élagage de quelques arbres le long de l'itinéraire et l'élargissement de la piste d'accès sur l'autoroute A51. De leur côté, les équipes de secours (centre opérationnel d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône) sont également prêts. A l'instar de l'organisation mise en œuvre en septembre 2013, ils pourront suivre en temps réel la progression du convoi ce qui leur permettra d'adapter les moyens à mobiliser en toute situation (intervention sur un incendie, transport d'un malade vers un centre hospitalier, prise en charge de personnes blessées lors d'un accident de la circulation par exemple...). Pour la gendarmerie, le dispositif est également défini et adapté. La phase maritime mobilisera huit embarcations, l'hélicoptère des forces aériennes de la gendarmerie et un escadron de gendarmes mobiles. Dans le cadre de la mission d'aide au déplacement des habitants et des usagers de la route, douze gendarmes mobiles équipés de scooters MP3 seront notamment chargés de donner conseils et informations aux usagers de la route au fur et à mesure de l'ouverture et la fermeture des axes routiers.

Station d'accueil du public : des échanges avec des spécialistes de Daher, des maquettes, des vidéos.

Accueil du public à Berre et Lambesc  
Le public pourra voir la remorque autopropulsée sur les stations d'accueil organisées par l'Agence ITER France : 
A Berre l'Etang (près du parking Saint Roch), mardi 1, de 14 h à 21h30. Parking à proximité.
 A Lambesc, à la limite de la commune (avenue de Badonviller), mercredi 2, de 10 h à 21h30. Stationnement interdit.

Toutes les 30 minutes, une navette gratuite partira du parking de la cave vinicole avec un arrêt devant l'Hôtel de Ville pour faciliter le déplacement des visiteurs vers l'aire d'arrêt où aucun stationnement n'est autorisé. En application de l'arrêté préfectoral, la vitesse est limitée à 50 km sur la départementale 7n dans ce secteur.

 

Une barge très spéciale
Pour ITER, toutes les limites sont repoussées. Pas seulement dans les domaines techniques et scientifiques mais aussi pour transporter les énormes composants qui constitueront le cœur de l'installation de recherche. La remorque constituée de ses 88 essieux (352 roues) pour supporter la charge des 360 blocs de béton est déjà une prouesse en soi ; la barge qui supportera cette remorque pesant près de 800 tonnes en est une autre. Cette barge polyvalente, très spéciale, a été conçue par l'armateur français  CFT en concertation avec DAHER. Nommée "SIROCCO", elle assurera le transport du convoi-test durant la phase maritime« dans une version dite très haute performance ». Initialement creuse, elle a l'originalité, de par sa conception, de s'immerger partiellement et donc de recevoir, en flottaison, lors de sa préparation préalable, un ponton intérieur de roulage sur lequel le convoi routier se déplacera, ce qui est une première en France. De ce fait, l'ensemble ainsi créé, offre une énorme capacité de ballasts disponibles  (2 200 tonnes) gérée par l'équipage, via des automates de contrôle qui suivent tous les mouvements de la barge en cours d'opération.
Ces équipements « dernier cri » fournissent toutes les informations utiles en temps réel et permettent de réaliser un équilibrage de la barge à toutes les phases de la prestation définies préalablement, suivies de près par un équipage spécialisé.

 

Dimensions de la barge
Longueur : 79 mètres
Largeur : 11,4 mètres
Poids de la barge, hors tout ajout de ballastage ou de chargement : 1 200  tonnes


Quai Gloria où accostera la barge spécialement conçue pour les convois ITER.


La barge peut accueillir un ponton intérieur de roulage sur lequel la remorque peut se déplacer.

LA TRAVERSÉE MARITIME

Après un embarquement dans le port de Fos-sur-Mer du convoi  routier  et sa sécurisation, la barge traversera le Golfe de Fos sur Mer jusqu'au canal de Caronte. Puis, passage sous le pont-rail, unique en France, construit en acier de type Eiffel et qui s'étend sur 942 m de longueur, 9 mètres de largeur et qui culmine à 25 mètres au-dessus de l'eau. Il faut environ 90 secondes pour en ouvrir le passage. Longeant le canal, la barge poursuivra son parcours sous le viaduc autoroutier de Martigues. Ce passage nécessite l'ouverture du pont levant de Martigues pour rejoindre l'étang de Berre. Une fois la traversée de l'étang achevée, la remorque autopropulsée rejoindra la terre ferme sur le quai spécialement aménagé sur le site industriel LyondellBasell. 

La remorque autopropulsée est attendue mardi 1 sur une aire d'arrêt dédiée sur la commune de Berre l'Etang (près du parking Saint-Roch) d'où elle partira à 21h30 pour commencer son long trajet  prévue en trois nuits. 

 
CALENDRIER

• Du 20 au 23 mars : assemblage des 88 essieux de la remorque autopropulsée (quai Gloria, port St Louis).

 Du 24 au 26 mars : chargement des 360 blocs de béton et tests de roulage.

• 29 mars : embarquement de la remorque de 800 tonnes sur la barge.

Lundi 31 mars (6h45 – 11 h) : transit maritime (traversée du golfe de Fos, passage par le canal de Caronte, traversée de l'étang de Berre). Pas de circulation sur le pont de Martigues possible durant les 15 minutes de passage de la barge. 

• Du mardi 1 au vendredi 4 avril : parcours en trois nuits des 104 km de l'itinéraire ITER, de Berre l'Etang à Cadarache (site ITER). Vitesses de déplacement estimées : de 5 km/h à 15 km/h en moyenne.

 
LES ACTEURS

A l'instar de la campagne de mesures effectuée en septembre 2013, la répétition générale prévue du lundi 31 mars au vendredi 4 avril 2014 sur l'itinéraire ITER mobilise près de 200 personnes :

♦Les autorités françaises avec le secrétariat général de la zone de défense et de sécurité Sud qui pilote les opérations sous l'autorité du préfet de région en étroite coopération avec le préfet de police, le préfet maritime et l'agence ITER France (cellule de coordination de l'itinéraire ITER).

♦La gendarmerie nationale sous l'autorité du général de corps d'armée David Galtier, commandant de la région de gendarmerie Provence-Alpes-Côte d'Azur et commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité sud.

♦La gendarmerie maritime.

♦La Cellule de coordination de l'itinéraire ITER (CCITI) de l'Agence ITER France, point de contact privilégié des différents acteurs. Dans le cadre de sa mission d'entretien de l'itinéraire,  la CCITI a également fait réaliser des travaux d'ajustement en certains points suite aux tests effectués en 2013, comme le renforcement de certaines pistes offrant une meilleure résistance et adhérence, l'élagage des arbres ou encore le repositionnement de certaines barrières d'accès.

Le Centre régional d'information et de coordination routière (CRICR) en charge d'assurer une information en temps réel des conditions de circulation routière via son compte Twitter.

Le conseil général des Bouches-du-Rhône gestionnaire de la majeure partie du réseau routier emprunté.

Les conseils généraux des départements limitrophes pour la mise en place des 14 itinéraires de substitution.

Le CEREMA (centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) qui a élaboré le dossier d'exploitation de l'itinéraire ITER en concertation avec tous les acteurs impliqués.

Les sociétés d'autoroutes impliquées dans la gestion de microcoupures sur l'autoroute A7 dans le secteur du péage de Lançon-de-Provence et de la fermeture de l'autoroute A51 de 22 h à 6 h dans la nuit du 3 au 4 avril 2014.

♦Le groupe Daher en charge de la logistique et du transport des composants d'ITER.

L'agence domestique Fusion for Energy (F4E), en charge de la mise en place et du financement de contrats spécifiques avec Daher dans le cadre des opérations de mise en service de l'itinéraire ITER.

ITER Organization, une organisation internationale, responsable de l'assemblage et de l'exploitation de l'installation de recherche, qui rassemble la Chine, les Etats-Unis, l'Europe, l'Inde, le Japon, la République de Corée et la Russie. Les différents composants qui seront acheminés entre 2014 et 2022 sont en cours de fabrication au sein de ces nations.

 
DES NOUVELLES DU CHANTIER ITER

Des opportunités d'emplois locaux.

Forum emploi, 2 juin 2014 au château de Cadarache

Forts du succès du premier forum emploi organisé en juin 2013, l'association Paul Emplois, Pôle Emploi, ITER France, avec la participation d'ITER, de Fusion for Energy et des entreprises préparent actuellement une deuxième édition prévue le 2 juin 2014 au château de Cadarache. Une quarantaine d'entreprises sont attendues et un important travail en amont est engagé pour rapprocher employeurs et candidats. Lors de la première édition, sur les 650 personnes accueillies plus de la moitié d'entre elles ont déclaré « avoir trouvé une ou plusieurs offres d'emploi correspondant à leur profil lors du forum » selon l'enquête de satisfaction réalisée en 2013.



Vous avez une question ? N'hésitez pas à l'envoyer à sylvie.andre@cea.fr
Pour s'abonner / se désabonner à Itinéraire News cliquer ici
Si vous n'arrivez pas à visualiser cet e-mail, vous pouvez le consulter en cliquant ici