ITINERAIRE NEWS#14 20 septembre 2013
L'INFO DE LA SEMAINE

Remorque Daher préfigurant les futurs convois les plus lourds.

©photo : Salah Benacer/400ASA


Campagne de mesures : opération réussie


Au terme des quatre nuits prévues, la remorque autopropulsée est arrivée à bon port sur le site ITER à Cadarache (commune de Saint-Paul-lez-Durance) à 4h45. Le bilan détaillé des opérations sera dressé dans les prochaines semaines. « Globalement, tout s'est bien déroulé durant cette première opération de mesures. Dans les prochaines semaines, nous allons tout passer en revue avec tous les acteurs sous l'égide du secrétaire général de la zone de défense Sud (SGZDS). Il s'agit d'examiner le déroulement de chaque opération en vue d'en tirer un retour d'expérience : qu'il s'agisse du pilotage de la remorque préfigurant les convois les plus lourds, des démontages et remontages du millier de panneaux de signalisation, de l'ouverture et de la fermeture des axes de circulation... » détaille Roland Zamora, responsable de la cellule ITER pour la gendarmerie qui dirige le poste de commandement implanté à Marseille. « Il nous faut aussi examiner les petites difficultés rencontrées. Au cours des quatre nuits, nous avons noté quelques incidents mineurs comme l'endommagement de deux lignes d'essieux durant la deuxième nuit avant d'arriver sur l'aire d'arrêt prévue à St Christophe. Cet incident technique sur la remorque nous a conduit à immobiliser la remorque vers 4h30 du matin sur la piste EDF sur la commune de la Roque d'Anthéron. Durant la journée, les techniciens ont procédé aux contrôles et vérifications mécaniques et techniques permettant de reprendre les opérations le 19 septembre à 21h05 pour arriver sans difficulté sur l'aire d'arrêt de Peyrolles-en-Provence à 4h20. Le cours des opérations a repris le soir comme prévu avec un départ à 22 h » complète Pierre-Marie Delplanque d'ITER France.
Il reste à présent à attendre le rapport sur les mesures effectuées par le Centre d'études techniques de l'équipement (Cete) Méditerranée d'ici à novembre 2013. Et sur le plan administratif, il ne manquera plus que la signature d'un bon de commande par Fusion for Energy (F4E), l'agence domestique européenne, qui mandatera le transporteur Daher pour la prochaine étape : la « répétition générale ». Cette fois, l'opération visera à valider l'organisation mise en place et surtout à se focaliser sur les temps de déplacement de Berre l'Etang à Cadarache. Le géant bleu aux 352 roues sera alors de nouveau sur l'itinéraire ITER.

Des mesures de l'extrême

Si le test en charge sur des ouvrages d'art est une démarche classique pour le Centre d'études techniques de l'équipement (Cete) Méditerranée, les mesures réalisées sur 19 ouvrages d'art durant les nuits du 16 au 20 septembre 2013 sont exceptionnelles par la masse de la remorque mise en œuvre (800 tonnes). En fonction des caractéristiques des ouvrages (longueur, hauteur, avec ou sans eau dessous...), les équipes du Cete ont utilisé deux types d'appareils. L'un est relativement simple dans son fonctionnement ; il s'agit d'un fil invar (alliage de fer et de nickel) suspendu sous l'ouvrage au bout duquel est placé un capteur de déplacements servant à enregistrer, avec une précision d'un dixième de millimètre, la déformation verticale du pont au moment du passage de la remorque. L'autre met en œuvre des stations de mesures sur le bord de l'ouvrage permettant d'enregistrer le déplacement vertical d'une mire placée sur l'ouvrage avec une précision d'environ cinq dixième de millimètre. « Nous remettrons un rapport complet d'ici à novembre prochain en vue de valider le comportement des ouvrages testés dans le cadre de cette mission confiée par l'Agence Iter France » précise Jean-Christophe Carlès du Cete Méditerranée. Près de 230 convois XXL sont attendus de 2014 à 2020.


Mire placée sur le bord de l'ouvrage servant à réaliser des mesures avec une précision au cinq dixième de millimètre environ.


A Berre, remorque franchissant le premier ouvrage dans le cadre de la campagne de mesures (pont au-dessus de la voie SNCF).

Ouvrage d'art : définition
On appelle ouvrage « d'art » une construction qui permet d'établir ou de protéger une voie de communication routière, ferroviaire ou fluviale (ponts, murs de soutènement, tunnels...).

Remorque avec 352 pneus

Un géant bleu aux 352 pneus : ses caractéristiques

 

Longueur : 33 mètres
Hauteur : 10,40
Puissance de la remorque autopropulsée : 1 380 chevaux (deux moteurs de 690 chacun).
Puissance des tracteurs (pousseur et tireur) : 650 chevaux.
Poids de la remorque : 172 tonnes supportant le poids de 360 blocs de béton ceinturés par une armature métallique.

LE PC ITER : LE CENTRE DES DECISIONS

Colonel Roland Zamora, Général David Galtier, général de corps d'armée, commandant de la région de gendarmerie PACA et Benoit Gounine (nuit 2).


Point de situation avec Pierre-Marie Delplanque, responsable de la cellule de coordination de l'itinéraire ITER (CCITI), Agence ITER France.



Au poste de commandement à Marseille (au CRICR).


Image infrarouge prise par l'hélicoptère de la gendarmerie

Bison futé tweete...

 

Chaque nuit, le Centre régional d'information et de circulation routières (CRICR), plus connu sous le nom de Bison futé, a diffusé des messages sur le déplacement de la remorque : heure de départ, heure d'arrivée, mise en place des ralentissements (bouchons mobiles) lors des traversées d'autoroute A7 et A 51...

 


www.bison-fute.equipement.gouv.fr

 

Succès garanti auprès du public

 

Près de 2000 personnes ont été au rendez-vous. Les deux stations d'accueil du public (à Berre l'Etang et à Peyrolles-en-Provence) mises en œuvre par l'Agence Iter France ont fait un carton plein en accueillant des familles entières. Tout comme le pavillon d'accueil qui a accueilli des groupes de scolaires les 17 et 18 septembre avec le concours de la commune de Lambesc. « Les retours des groupes sont unanimement positifs que ce soit de la part des élèves ou des enseignants. Le soir au moment du départ du convoi, dans la foule, j'entendais des enfants très fiers expliquer à leurs parents comment la remorque se déplaçait avec ses deux cabines de pilotage et détailler ses caractéristiques  » témoigne Emmanuel Cladidier de Lambesc. Et c'est sans compter la visite de nombreux habitants des communes qui se sont rendus à pied tout au long des routes pour voir passer « le géant bleu aux 352 pneus », même parfois tard dans la nuit.


Un public nombreux à Berre l'Etang


Des échanges chaleureux


A Peyrolles-en-Provence, des visites en famille


De jour comme de nuit, la remorque a du succès


Les membres de la commission locale d'information (CLI)


Explications devant les maquettes


 

Une histoire d'hommes et d'équipes...


A Bruno, qui a initié les premières études de l'itinéraire ITER pour l'Agence Iter France


Vous avez une question ? N'hésitez pas à l'envoyer à sylvie.andre@cea.fr
Pour s'abonner / se désabonner à Itinéraire News cliquer ici
Si vous n'arrivez pas à visualiser cet e-mail, vous pouvez le consulter en cliquant ici